Comment sont réalisés les classements d’écoles de commerce ?

Les classements des écoles de commerce sont très nombreux. Toi qui pensais que ce serait un bon moyen de savoir d’un coup d’œil quelles sont les meilleures écoles, tu te retrouves un peu perdu au milieu de cette multitude d’informations. Qui est à l’initiative de ces classements qui sont publiés chaque année et quels critères sont pris en compte ? C’est ce qu’on va t’expliquer !


🥇 Qui réalise les classements des écoles de commerce ? D’où viennent les infos ?

Les classements des écoles de commerce sont réalisés principalement par les journalistes spécialisés dans l’enseignement supérieur qui travaillent pour de grands médias comme Le Parisien, Le Figaro, L’Étudiant, Le Point… D’octobre à juin, de nombreux classements sont régulièrement publiés par ces médias. 

Pour récolter les informations, les journalistes envoient des questionnaires aux écoles de commerce. Ces questionnaires sont détaillés et demandent de nombreuses données chiffrées sur des critères définis. Les journalistes prennent également en compte les données récoltées par le Ministère de l’enseignement supérieur et par les organismes publics. Ils n’hésitent pas à croiser des dizaines de sources d’information pour diffuser les données les plus justes possibles : sites des accréditations internationales, de la Conférence des grandes écoles (CGE), supports de communication des écoles, statistiques INSEE, réseaux d’anciens élèves… 

Certains classements sont très attendus. C’est le cas notamment de ceux établis en fonction des choix d’affectation des étudiants qui ont réussi les concours d’entrée regroupant plusieurs écoles de commerce post-prépa. C’est le moment pour les établissements de mesurer leur attractivité auprès des élèves de prépa. Par exemple, la procédure SIGEM permet aux candidats ayant réussi les concours BCE et Ecricome d’enregistrer leurs préférences d’affectation. Grâce à leurs choix, le SIGEM établit un classement. Par exemple, certaines écoles n’arrivent pas à remplir la totalité de leurs places disponibles : cela leur fait perdre des points d’attractivité dans le classement.

Les classements reposent donc principalement sur les déclarations des écoles de commerce elles-mêmes et sur un grand travail de recherche.


👀 Quels sont les critères pris en compte dans les classements ?

Les classements des écoles de commerce ne sont pas réalisés en suivant  une même méthodologie. Les critères pris en compte varient entre les écoles de commerce post-bac et les écoles post-prépa, mais aussi selon les formations et diplômes proposés. De plus, ces critères n’ont pas tous la même importance dans les classements. Voici quelques-uns des domaines généralement mis en avant :

  • L’excellence académique

Critère assez vaste, l’excellence académique regroupe plusieurs choses. L’ancienneté de l’école est considérée : plus un établissement est ancien, plus il a pu se faire une réputation et une place sur le “marché”. Son ancienneté montre également sa stabilité. La diversité des programmes est aussi un critère étudié dans l’excellence académique. Le fait que ces programmes de formation mènent à des diplômes visés par l’État ou reconnus en grade master est apprécié. De plus, de nombreuses accréditations et labels existent. Le fait qu’une école de commerce en reçoive est un bon indicateur de son excellence académique.

  • La qualité pédagogique

La qualité pédagogique d’une école de commerce est définie via plusieurs critères. Il y a par exemple le nombre d’étudiants par classe, le niveau de formation et le nombre d’enseignants ainsi que l’adaptabilité du programme aux évolutions du secteur étudié. Cette adaptabilité est rattachée au concept d’innovation pédagogique. Une école qui innove en proposant des programmes adaptés aux évolutions du marché professionnel est le signe d’une bonne qualité pédagogique. 

  • Le processus de recrutement

Le processus de recrutement des étudiants fait partie des critères utilisés pour effectuer les classements des écoles de commerce. Par exemple, la notoriété et la difficulté des concours d’entrée sont des points souvent pris en compte. On peut notamment mesurer la difficulté du concours en observant le pourcentage d’étudiants admis par rapport au nombre d’inscrits. Le profil des élèves admis dans une école de commerce est également étudié dans la partie recrutement : nombre d’élèves ayant obtenu des mentions au bac, notes obtenues au concours d’entrée, etc.

  • La dimension internationale

La dimension internationale est une spécificité des écoles de commerce et elle occupe donc une place importante dans la plupart des classements. Le nombre de cours en anglais proposés lors de la formation, la part d’étudiants étrangers, la qualité d’accueil des étudiants internationaux, la durée des échanges universitaires proposés et le nombre de partenariats étrangers sont des éléments mis en avant dans les critères liés à la dimension internationale.

  • L’insertion professionnelle

C’est un des critères qui intéresse le plus les étudiants. Les médias qui rédigent les classements étudient le nombre de partenariats de l’école avec des entreprises, la  participation de ces dernières dans la pédagogie ainsi que leur taille. La durée moyenne des stages est également prise en compte tout comme la possibilité d’alternance en contrat d’apprentissage et de professionnalisation. Les mesures d’aide à l’entrepreneuriat sont étudiées via la part d’étudiants ayant créé des entreprises pendant leur formation et l’observation des différents moyens disponibles dans l’établissement pour les accompagner dans leurs projets entrepreneuriaux. 

Enfin, concernant l’insertion professionnelle à la fin du cursus, les écoles doivent indiquer le temps que mettent les étudiants à trouver un travail, leur lieu d’embauche et les salaires de sortie. 

  • L’expérience étudiante et l’ouverture sociale

L’expérience globale de l’étudiant durant ces années de formation compte dans de nombreux classements d’écoles de commerce. Pour évaluer cette expérience, les médias étudient les moyens financiers et matériels accordés aux associations de l’école et les événements réalisés au sein de l’établissement. La qualité des campus est prise en compte dans l’expérience étudiante. Les frais de scolarité sont également comptabilisés. 

Concernant l’ouverture sociale de l’école, les classements font attention à la politique RSE de l’établissement, au nombre d’élèves boursiers et aux éléments mis en place pour aider le financement des études.

Ce sont donc des critères variés qui couvrent une grande partie des questions à se poser lorsqu’on fait le choix d’une école de commerce. Les critères font appel à des éléments factuels et quantitatifs.


🔍 Savoir lire entre les lignes des classements

En dehors des 4 ou 5 écoles de commerce qui arrivent en tête dans la plupart des classements (HEC Paris, Essec, ESCP, EDHEC), le reste du palmarès peut être très différent selon les méthodologies utilisées. 

Tout d’abord, les questionnaires envoyés par les journalistes aux écoles sont rédigés en fonction de ce que le média veut mettre en avant et donnent donc des résultats différents.

Chaque média choisit donc de mettre davantage en avant certains critères par rapport à d’autres. Un nombre de points est généralement attribué à chaque critère selon leur importance, c’est une pondération. Les médias n’ont pas tous le même point de vue et n’attribuent donc pas tous le même nombre de points à chaque critère. De plus, les classements tiennent compte des évolutions de l’enseignement supérieur et du marché du travail et les critères sont donc amenés à changer d’une année sur l’autre. 

Attention, certains médias classent les écoles de commerce en fonction de leurs propres critères. Parfois, ils cherchent seulement à refléter leur opinion et ne sont pas objectifs, que cela soit volontaire ou non. 

Lorsque tu cherches un classement d’écoles de commerce, demande toi quels sont les critères importants à tes yeux. Tu te dirigeras alors plus facilement vers les classements qui accordent le plus de points à tes critères prioritaires.

Très souvent, on retrouve des écoles de commerce avec une certaine ancienneté en haut des classements. En effet, de nombreux critères peuvent les favoriser. Par exemple, plus une école est ancienne, plus elle a d’anciens élèves. Lorsqu’on regarde le pourcentage d’insertion professionnelle et la place des anciens élèves au sein des entreprises, le résultat sera alors convaincant : des personnes ayant été diplômées il y a plusieurs années ont eu le temps d’évoluer en entreprise et ont donc pu atteindre des postes à forte responsabilité. 

Aussi, une école de commerce présente depuis longtemps a eu le temps de qualifier ses programmes avec des accréditations reconnues, susceptibles d’attirer plus d’enseignants qualifiés et donc plus d’étudiants. Une jeune école aura effectivement plus de mal à se hisser en haut des classements mais cela ne veut pas dire pour autant que ses étudiants n’auront pas une bonne insertion professionnelle ou des programmes de qualité. Il lui faut juste du temps pour faire sa place.

Pour que les classements soient utiles dans ton choix d’école de commerce, il faut donc que tu apprennes à les analyser pour pouvoir mettre en avant les critères qui te semblent les plus importants pour la réussite de ton projet professionnel.


👍 Prendre du recul par rapport aux classements d’écoles de commerce

Il faut garder en tête que les classements sont là pour te guider dans ton choix mais qu’ils ne font pas tout. C’est à toi de les utiliser de façon intelligente pour mettre en avant les critères qui t’intéressent tout en croisant tes sources. Ne te fie pas seulement aux classements, en général, la différence entre les écoles de commerce reste minime. De plus, de nombreux établissements n’y sont pas répertoriés et sont pourtant qualitatifs. N’oublie pas que l’école ne fait pas tout : c’est aussi ton parcours, ton assiduité, tes résultats et ta détermination qui te mèneront à la réussite de tes projets professionnels.

Les classements peuvent donc être des bons indicateurs pour t’aider dans ton choix mais ils ne doivent pas pour autant être les seuls leviers de décision. Ils peuvent te permettre de faire une première sélection mais, pour ton choix final, les journées portes ouvertes ou encore les salons étudiants t’aideront à vraiment t’imprégner du fonctionnement de l’école et de ses qualités. Tous ces éléments t’aideront donc à trouver une école dans laquelle tu te sentiras à l’aise et en confiance pour effectuer ta formation.

Tu te sens un peu moins perdu au milieu de ces centaines de classements d’écoles de commerce ? On l’espère ! Maintenant que tu sais de quelle façon ils sont constitués et en fonction de quels critères, tu pourras les déchiffrer, les analyser et les utiliser pour constituer un premier choix d’école. Mais ça ne fait pas tout ! Ne mets pas de côté ta propre opinion et fais aussi tes propres recherches (sites internet, brochures, journées portes ouvertes, salons étudiants…) pour faire le choix qui te correspondra le mieux !

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser 😉