Comment réussir son Grand Oral ?

Ça y est, tu y es presque : tu vas passer le bac et parmi tes épreuves de terminale il y a le Grand Oral. Cette épreuve se déroulera entre le 20 juin et le vendredi 1er juillet 2022.

Elle peut être une grande source de stress, parce qu’il va falloir parler de toi et de tes projets d’avenir ! On te comprend, mais rassure-toi : tu as eu toute l’année pour travailler sur cet oral. Même quand tu n’y pensais pas forcément. Cet oral concerne ta scolarité mais aussi tes envies professionnelles, tu auras forcément des choses à expliquer au jury.

Si tu n’es pas encore tout à fait prêt pour cet examen, tu as encore un peu de temps pour le peaufiner. Et en attendant, on te propose quelques conseils pour gérer ta préparation et ta réussite !

🤔 C’est quoi déjà, le Grand Oral au baccalauréat ?

Le Grand oral fait partie des nouvelles épreuves finales du bac. Il sert à évaluer tes capacités à formuler un projet professionnel et le relier à tes études.

Durant cette épreuve, tu vas utiliser tes connaissances pour argumenter et montrer en quoi elles sont :

  • essentielles pour ton projet d’études ;
  • cohérentes avec ton projet professionnel.

L’oral dure 20 minutes et tu as 20 minutes de préparation pendant lesquelles tu vas préparer un document. Ce document de présentation peut prendre la forme que tu veux : carte mentale, schéma, tableau… Tu peux décider de le garder pour toi ou de le fournir au jury comme illustration ou complément de tes propos**.**

Quel est le coefficient du Grand Oral ?

Il a un coefficient 10 pour les bacheliers généraux et 14 pour les bacheliers technologiques.

À quoi sert le Grand Oral ?

Le Grand oral te permet de t’entraîner à la prise de parole en public. Pendant cette épreuve tu vas :

👉  utiliser les connaissances liées à tes spécialités ;
👉  construire un argumentaire ;
👉  faire le lien avec ton projet d’orientation (études supérieures et projet professionnel).

Comment bien se préparer au grand oral du bac ?

Comme pour chaque examen, il faut se préparer. Le grand oral ne dure “que” 20 minutes, mais tu as toute l’année pour le préparer. Tu as donc capitalisé de la matière et des informations toute l’année, pour gérer ton argumentation pour le jour J.

Le Grand Oral est un épreuve durant laquelle tu vas répondre à une problématique. Pour cela, il est important que tu maîtrises ton sujet. Et pour cela, rien de mieux que l’entraînement.

🎤 S’entraîner au Grand Oral

#1 Note chacune de tes deux questions sur une feuille blanche

Pour chacune de tes questions, rédige un plan de réponse en 3 parties maximum. Tu n’auras que 5 minutes le jour de l’oral, pour y répondre. C’est la première partie de ton oral qui sert à répondre à cette question.

Il faut donc aller à l’essentiel (dans les premières 5 minutes). Durant la suite de l’oral, tu pourras mieux exprimer ton opinion sur la question.

Sous chaque partie, note des éléments de réponse : les réponses principales qui sont liées à la partie.

Reprenons l’exemple de Maria, notre fana de chimie. Elle a une question favorite “Y a t il une corrélation entre produits cosmétiques et maladies de peau ?”

Maria a ensuite fait un tableau, avec les thématiques liées au maquillage et à la maladie. Elle sait qu’elle ne fera pas médecine, mais quand elle réfléchissait à son grand oral…la thématique du cancer l’a frappée ! 

Elle s’est alors renseignée sur les risques du maquillage de mauvaise qualité. Enfin, elle a découvert qu’il y avait des pratiques recommandées pour les personnes qui se maquillent après (et même pendant) une chimiothérapie : repousse des cils, mascara waterproof…

Voici les 3 grands points qu’elle compte aborder le jour du grand oral :

  • le maquillage naturel, biologique ou écologique, pour plus de respect pour le corps ;
  • la chimie et la composition du maquillage et la transparence .
  • le maquillage après une chimiothérapie.

Faire ce plan comme Maria va te permettre de dégager des axes de réponses. Tu vas pouvoir faire des liens avec ton cours. Par exemple, la physique-chimie et la SVT. Prends aussi le temps de te renseigner afin de répondre aux questions du jury. Plus tu connaîtras ton sujet, plus tu seras à l’aise.

#2 Entraîne-toi (avec ou sans tes proches)

👥 Si tu décides de t’entraîner avec tes proches

Indique-leur le déroulé de l’épreuve :

1️⃣  20 minutes de préparation
2️⃣  5 minutes de réponse à la première question
3️⃣  10 minutes d’échange, de questions-réponses posées par tes proches
4️⃣  5 minutes durant lesquelles tu exposes ton projet d’orientation et d’échange avec le jury (tes proches).

Tu peux également utiliser la checklist suivante et la fournir à tes proches.

  • rythme du discours : intonation, dynamisme, stabilité de la voix
  • langage corporel : regard, la gestuelle (mouvement de mains) et la posture du corps
  • pauses : régulières et courtes
  • les silences
  • les répétitions et les tics de langage “heu”, “donc”, “voilà”, “hmm”…
  • les transitions entre chaque partie
  • la mention de tes connaissances de spécialité
  • la clarté de tes propos
  • le lien entre ton projet d’orientation et tes études
  • le respect du temps imparti

Cette liste va leur permettre d’évaluer tes capacités oratoires et t’aider à t’améliorer. Le Grand Oral, c’est aussi ça : s’adresser à un public et le “séduire” par tes propos.

Ensuite, prends un chronomètre que tu règles sur 20 minutes. Ce sont les 20 premières minutes de préparation de l’examen. Choisis une des tes deux questions et note les informations clé à mentionner pour répondre à la question. Pour la forme, tu peux utiliser :

  • un tableau ;
  • un plan avec les grandes lignes et idées associées écrites de manière brèves : mots clés et expressions courtes ;
  • un plan avec la première et la dernière phrase entièrement rédigées. Entre les deux, note les mots clés que tu dois absolument dire ;
  • une carte mentale ;
  • un schéma sous le format de ton choix…

Prends le temps de vérifier que tu as noté chaque point important sur ton document. Une fois le temps écoulé, prends une grande inspiration et une grande expiration avant de répondre à la question.
Passe ensuite à la suite de l’épreuve : la prise de parole. 

Si tes proches n’ont pas de questions à te poser, tu peux leur fournir une liste de questions liées à ton sujet. Prépare-la à l’avance et essaie d’y répondre. En anticipant tu vas pouvoir trouver d’autres arguments, mais aussi te rassurer en étant préparé pour d’autres questions.

👤 Si tu décides de t’entraîner seul

Tu peux tout à fait reproduire les mêmes étapes, en te filmant. Plutôt que de demander à tes proches d’évaluer ta prestation, tu vas t’auto-évaluer avec la checklist.

Pour les échanges, tu pourras directement énoncer tes arguments, dans un ordre logique. Voici un exemple de déroulé :

  1. Mets un chronomètre de 20 minutes et réalise ton plan.
  2. Fais un premier entraînement de réponse à la question que tu auras choisie, en 5 minutes.
  3. Mets un chronomètre de 10 minutes. Poursuis ton oral en étayant tes propos sur chacun des points importants de ton sujet.
  4. Mets un chronomètre de 5 minutes. Finis par énoncer ton projet professionnel, le lien avec tes études et ce que en quoi il te plaît.

Dans les deux cas : pense à faire des pauses et à respirer pendant que tu parles. Tu peux également faire des pauses, mais pas trop longues. Juste le temps de marquer l’importance de ce que tu viens de dire. Pense aussi à sourire, pour te détendre et montrer que tu es à l’aise.

Tu peux t’entraîner au Grand Oral toute l’année :

→ en parlant régulièrement devant un public composé de tes proches ou de tes potes ;
→ en faisant souvent le point sur tes matières et les connaissances nécessaires à ton projet professionnel ;
→ en présentant ton projet professionnel régulièrement à l’oral ;
→ avec les dicutables de SchoolMouv, pour apprendre à argumenter ton point de vue en famille, par exemple…

Et si je n’arrive pas à répondre à la question du jury ? 🫣

Ça arrive à tout le monde, c’est pour ça qu’il vaut mieux t’entraîner avec tes proches. Et aussi noter les questions qui sont liées à ton sujet. Comme ça, tu pourras anticiper

Plus tu auras peaufiné tes questions et ta préparation, moins tu auras de difficulté à répondre aux questions du jury. Toutefois, il peut arriver que tu n’aies pas la réponse. Durant l’oral, si tu n’as pas la réponse à la question qui t’est posée, tu peux :

  • dire que tu n’y as pas encore réfléchi et/ou que tu ne sais pas. Il vaut mieux être honnête que mentir ;
  • demander quelques secondes pour y réfléchir et formuler une réponse ;
  • demander au jury de reformuler ou préciser la question. Fais-le uniquement si tu ne peux pas répondre parce que tu n’es pas sûr de la question.

Cet examen est aussi un exercice de maturité et de prise de recul. Donc si tu n’as pas toutes les réponses, reste naturel, ce n’est pas très grave. Le jury te permettra sûrement de rebondir grâce à une autre question.

🧑‍🎓 Présenter son projet professionnel au Grand Oral

C’est durant la dernière partie de ton oral que tu vas mentionner ton projet professionnel et tes études post-bac. Le Grand Oral te permet de faire le point sur toi et tes études. Pendant les dernières minutes, il ne sera question que de toi et de ton orientation.

Et pour ça, on te donne quelques idées d’informations à creuser pour en parler devant le jury.

👉 Valorise ton projet professionnel

C’est quoi ton objectif (projet) professionnel ? Quelles études envisages-tu ? L’orientation que tu vas donner à tes études va te permettre de finaliser ton oral.

Cet objectif professionnel te permettra de sélectionner les informations (cursus post-bac, formation, activités extra-scolaires) qui viennent le soutenir. C’est là où tu veux aller. Tu peux aussi en profiter pour noter pourquoi cette voie t’intéresse. Et aussi faire le lien avec tes enseignements de spécialité.

Par exemple Maria veut devenir ingénieur chimiste. Elle a toujours été passionnée par le maquillage et quand elle a découvert qu’elle pouvait être ingénieure dans le domaine de la cosmétique… ça a été une révélation !

Du coup, elle n’a choisi que des spécialités scientifiques. Son but c’était d’en apprendre le plus possible sur les dessous du maquillage et la manière dont il est fabriqué. Elle est aussi très intéressée par l’écologie, les maladies de la peau et la cause animale. Elle peut tout à fait le mentionner durant son oral et axer sa question autour de l’écologie.

👉 Parle de tes activités extra-scolaires

Si tu fais des activités extra-scolaires, elles peuvent t’apporter un plus. Cela peut être du soutien concernant ton projet. Si tu veux devenir professeur et que tu fais (ou as fait) du baby sitting, tu peux le mentionner. Mais surtout montre la cohérence entre les deux !

Prenons l’exemple de Jonas, il veut devenir professeur de lettres et a déjà travaillé avec des enfants. Le weekend il faisait des cours de soutien scolaire pour les enfants de ses voisins. Cette activité fait sens avec son projet professionnel.

Cette expérience lui a permis de devenir patient, d’être plus à l’écoute, etc. Mais il s’est rendu compte qu’il ne voulait pas travailler avec des enfants en bas âge. Parfois, l’activité extra-scolaire permet de savoir ce qu’on ne veut pas faire et redéfinir son projet.

Dans le cas de Jonas, les cours de soutien auraient pu le conforter ****dans l’idée qu’il aime les enfants et veut devenir professeur auprès d’eux. Finalement, il veut être professeur mais plutôt à l’université. Il a envie de travailler avec de jeunes adultes, même s’il apprécie les jeunes enfants. Il a une appétence pour le débat, les conférences sur la littérature et l’histoire.

Tes activités extra-scolaires t’apporteront des compétences et capacités supplémentaires à mentionner pendant le grand oral.

👉 Mentionne les recherches d’informations sur ton projet

Tu peux mentionner les recherches et démarches que tu as faites pour te renseigner sur les études qui t’intéressent. C’est un bon moyen de montrer qu’en plus de tes cours, tu as pris le temps d’aller chercher des informations pour construire ton avenir.

Tu peux parler de :

  • ta participation aux journées portes ouvertes ;
  • la réalisation de stages ou petits jobs durant les vacances ou les périodes scolaires dédiées ;
  • des entretiens et interviews avec des professionnels du domaine, etc.

👉 Aide-toi de tes voeux et choix sur Parcoursup

C’est la plateforme dédiée à l’orientation post-bac que tu as utilisée pour formuler tes voeux. Ils ****correspondent normalement à ce que tu veux faire plus tard. Même s’il ne s’agit pas du métier exact que tu souhaites faire, tu auras au moins le domaine dans lequel tu te vois exercer. Alors profites-en ! Sur Parcoursup, tu as dû écrire plusieurs projets motivés de formation, avec des arguments, exemples… Ils peuvent être une bonne source d’inspiration à ajouter à tes explications du Grand Oral.

Enfin, pense également aux apports de tes enseignements de spécialités et tes connaissances acquises durant l’année. Tu peux profiter d’être sur Parcoursup pour regarder tes bulletins scolaires, les appréciations et ta progression dans chaque spé. Le Grand Oral te sert aussi à valoriser tes acquis et ton profil académique.

Maintenant que tu as fait le point sur tes activités, passons au coeur de ton grand oral : les deux question à préparer.

#3 Nos derniers conseils pour le jour du Grand Oral

Le but de cet oral est de captiver le jury par ton projet et tes capacités de réflexion. Prends donc le temps de préparer correctement cet oral. Il concerne des sujets et thématiques sur lesquelles tu travailles depuis le début de l’année, donc pas de stress !

Plus tu t’entraînes, plus tu seras à l’aise le jour j. Alors n’hésite pas à t’enregistrer, faire contribuer tes proches et préciser un maximum ton sujet. 

On croit en toi ! 😉

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser 😉