5 choses à savoir sur études de médecine en France

#1 : Les études de médecine se découpent en diplômes

Chaque cycle d’études de médecine confère un grade (un niveau d’études) et un diplôme.

Après la PASS ou le LAS, les deuxième et troisième années d’études de médecine seront dédiées à préparer le DFSGM (diplôme de formation générale en sciences médicales).

C’est un diplôme qui donne le grade de licence (bac+3).

Quel est le programme du premier cycle de médecine ?

Les matières et disciplines de ce cycle servent à approfondir les notions de première année d’études de santé :

👉 l’anatomie ;
👉 la physiologie ;
👉 la sémiologie (c’est l’étude de la présence ou l’absence de maladies, de ses symptômes, afin de pouvoir la diagnostiquer) ;
👉 la biophysique ou la biochimie, etc.

Les enseignements du DFGSM permettent d’avoir les compétences nécessaires de base en sciences médicales.

Tu apprendras comment le corps humain fonctionne normalement, en première année. En deuxième année tu apprendras les bases fondamentales des pathologies et de l’infectiologie.

jeune fille qui étudie le corps humain et l'anatomie sur une tablette

#2 En médecine, on fait beaucoup de stages

Pour apprendre, rien de mieux que de pratiquer. Surtout quand on veut devenir médecin ! Tout connaître c’est bien, mais reconnaître (diagnostiquer) et pouvoir soigner c’est mieux. Les 10 années (en moyenne) d’études de médecine sont articulées autour de stage. Et ça commence, dès le premier cycle.

Les stages du DFGSM : découvrir le milieu hospitalier

Durant ce premier cycle d’études de médecine tu pourras faire des stages en milieu hospitalier. Le premier stage est une initiation aux soins infirmiers, en première année. Tu y apprendras les bases du fonctionnement d’un hôpital et des gestes (et soins) de bases.

Tu effectueras ensuite un stage de sémiologie pour apprendre à examiner les patients et leurs symptômes. Tu seras accompagné des internes et externes de l’hôpital qui te montreront :

  • comment faire des examens cliniques complets ;
  • la démarche diagnostique ;
  • le raisonnement clinique.

#3 L’externat : le deuxième cycle

Ce deuxième cycle dure trois ans et est accessible uniquement aux étudiants de médecine qui ont obtenu leur DFGSM.

Le deuxième cycle d’études de médecine permet d’obtenir le DFASM : le diplôme de formation approfondie en sciences médicales. Il confère le grade de master (bac+5).

Ça fonctionne comment l’externat en médecine ?

En général, les étudiants de médecine passent leurs matinées à l’hôpital de leur faculté, dans un service particulier. Ils ont le statut d’externe* : ils prennent en charge les patients, pratiquent et sont accompagnés par des internes. Ce sont leurs premières années de pratique : ils acquièrent les compétences génériques pour exercer en milieu hospitalier ou ambulatoire.

Les après-midi ils assistent à des cours magistraux à la faculté de médecine.

Le rythme est assez intense et il faut être bien organisé pour continuer d’apprendre tout en pratiquant. Tout ça, pendant 3 ans.

Ces trois années d’études servent à préparer les ECNi (épreuves classantes nationales informatisées) : un concours de spécialités qui a lieu en 6ème année. Après ce concours, les étudiants sont classés :

  • les premiers du classement pourront choisir leur spécialité dans la ville (ou région) de leur choix ;
  • les autres devront choisir parmi les places restantes ou repasser le concours s’ils n’ont pas de places. Ils devront donc prioriser.

Les ECNi sont déterminantes pour leur troisième cycle d’études et leur début de leur carrière en médecine.

Si les étudiants de médecine ne réussissent pas ces concours, ils ne pourront pas accéder à la suite de leurs études, ni devenir internes.

*Pendant les études de médecine, les externes peuvent également être nommés “étudiants hospitaliers”.

jeune fille avec un stéthoscope dans les oreilles

#4 Le troisième cycle d’études de médecine : l’internat

Le troisième cycle d’études de médecine dure entre trois et cinq années en fonction de la filière de spécialisation. Pendant ce cycle, tu prépareras le DES : le diplôme d’études spécialisées, délivré aux médecins.

Pour accéder au troisième cycle, il faut avoir réussi aux ECNi. Ce troisième cycle d’études de médecine est le dernier : les étudiants préparent leur doctorat en médecine.

À l’issue de ces années, ils soutiendront une thèse, qu’ils auront préparée en parallèle de leurs années d’internat.

C’est quoi, un interne en médecine ?

Lorsque tu obtiens les ECNi, tu deviens interne en médecine. Les internes en sont (généralement) à leur 6ème année d’études de médecine.

Un interne est un futur docteur, en cours d’études et de spécialisation. Il est habilité à pratiquer et diagnostiquer, en étant supervisé par un docteur diplômé, souvent un chef de service.

En médecine, l’internat fait partie des dernières années d’apprentissage : les étudiants sont à l’hôpital et exercent leur futur métier.

Peut-on se réorienter pendant ses études de médecine ?

Si l’internat ne leur convient pas, à la fin de leur deuxième année, les étudiants peuvent se réorienter dans une autre spécialité. Le choix de cette spécialité dépend entièrement du classement (selon les ECNi de l’année en cours).

Que font les internes en médecine ?

Les études d’internat sont divisées en 3 grands “socles” :

  • Le premier socle “pré-clinique”, apporte toute les connaissances et la culture de base dans la spécialité choisie. Elle peut durer un à deux ans.
    Les étudiants perfectionnent leurs connaissances dans les disciplines biologiques : séméiologie, exercice médical, etc.
  • Le deuxième socle est dédié à l’approfondissement des pathologies, leur prévention, leur traitement et leur prise en charge. Ils étudient l’ensemble du champ de leur spécialité.
    Les étudiants de médecine apprennent également à respecter leur déontologie. Ils sont mis face à leur responsabilité en tant que médecin, notamment par rapport au diagnostique, à la pratique de soins et aux erreurs.
  • Le troisième socle est dédié au perfectionnement des connaissances et des compétences. Les étudiants internes en médecine deviennent plus autonomes et se préparent à l’entièreté de leurs responsabilités.

#5 Tous les médecins sont-ils docteurs ?

Oui, tous les médecins sont docteurs, on ne peut pas être médecin sans être docteur. Le doctorat c’est un diplôme qui confère le grade de docteur. On appelle son généraliste “docteur”, mais docteur c’est un titre. Médecin c’est la fonction. Et généraliste, dentiste ou chirurgien, c’est la spécialité de médecine.

(D’ailleurs, il y a des docteurs dans d’autres champs : sciences physiques, arts, littérature…)

 

À la fin de leur troisième cycle d’études, les étudiants obtiennent le diplôme d’État de docteur en médecine, avec leur spécialité. Ils entameront donc leur carrière de médecins diplômés !

On t’a résumé tous ces cycles, dans le schéma juste en bas :

schéma récapitulatif études de médecine en France

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser 😉