5 masters après une licence de droit

Le droit fait partie des disciplines de l’enseignement supérieur les plus demandées. Après une licence de droit, le choix est assez vaste ! Les masters accessibles sont nombreux : il existe beaucoup de spécialisations : droit du commerce, droit social, droit des affaires, droit pénal

Après une licence de droit, le master le plus demandé est le master de droit des affaires. C’est donc le premier qu’on va te présenter ! Parmi les 4 autres, il y a des masters sélectifs et d’autres moins, on a essayé de varier les domaines pour que tu puisses avoir une idée des différentes spécialisations que tu pourras choisir après ta licence en droit.

#1 Master en droit en affaires

C’est quoi un master en droit des affaires ?

Le droit des affaires, fait partie du droit privé. Le droit des affaires fournit un cadre légal et réglementaires aux activités commerciales et industrielles.

C’est une spécialisation du droit qui concerne essentiellement les entreprises. Dans ce cursus, tu vas en apprendre plus sur le monde de l’entreprise et des affaires, notamment :

👉 le droit des sociétés ;
👉 les fusions acquisitions ;
👉 le droit de la propriété intellectuelle ;
👉 le droit des marques ;
👉 le droit de la procédure ;
👉 le droit fiscal ;
👉 le droit pénal ;
👉 le droit des contrats
, etc.

Dès la première année, les étudiants touchent au métier de juriste et apprennent à résoudre des contentieux, plaider pour défendre leurs clients, accompagner des entreprises en difficulté, etc.

Si tu es intéressé par le droit des affaires, sache qu’il existe aussi des masters en droit public des affaires. Là, il s’agit du droit commercial, de la concurrence et le droit matériel de l’Union Européenne. Ce sont deux masters différents, renseigne-toi bien avant de t’y inscrire.

Avec un master en droit des affaires, tu pourras choisir une carrière de :

  • juriste en entreprise ;
  • juriste spécialisé en établissement de crédit ;
  • juriste de collectivité territoriale ;
  • juriste en assurance ;
  • magistrat (sous réserve de réussir le concours de l’ENM) ;
  • avocat d’affaires ;
  • notaire…
documents avec des données chiffrées et des graphiques sur une table, au-dessus desquels deux personnes se serrent la main

#2 Master droit fiscal / fiscalité

C’est quoi un master en fiscalité ?

La fiscalité en droit, regroupe toutes les règles, lois et mesures qui s’applique au domaine fiscal d’un pays. Ce sont toutes les manières et pratiques auxquelles l’État ou une collectivité recourt pour percevoir tous les prélèvements obligatoires (les impôts, par exemple).

La spécialisation en droit fiscal permet de se perfectionner dans ce domaine qui sert beaucoup aux entreprises. Elles recrutent des conseillers spécialisés en droit et en fiscalité afin :

👉 être en règle dans le ou les pays dans lesquels elles sont présentes ;
👉 réduire ou optimiser le montant des impôts qu’elles doivent payer ;
👉 d’être accompagner dans les décisions concernant l’entreprise et son fonctionnement (si elles impactent la fiscalité et la comptabilité) ;
👉 d’être défendu lors de contentieux ;
👉 avoir un employé en veille sur les textes, lois et règles en vigueur

La plupart des masters en fiscalité s’intègrent via un concours ou sur examen du dossier du candidat. Il peut s’agir de passer des tests écrits ou des entretiens de motivation, ou d’examens spécifiques aux écoles.
Si tu veux entrer en master en droit fiscal, il est préférable d’
avoir déjà des connaissances en fiscalité, commerce, droit ou encore comptabilité.

La plupart des jeunes diplômés en fiscalité deviennent fiscalistes. D’ailleurs c’est l’un des métiers les mieux payés du droit. Tu peux aussi considérer les carrières suivantes :

  • avocat fiscaliste ;
  • juriste fiscaliste ;
  • expert comptable ;
  • consultant en droit fiscal ;
  • notaire fiscaliste, etc.

#3 Master en actuariat

C’est quoi un master en actuariat ?

L’actuariat est la discipline qui s’articule autour de l’analyse, la modélisation et la gestion des conséquences financières découlant d’événements incertains (ou de risques). Les actuaires sont des professionnels des calculs de probabilité concernant les risques et des gestionnaires de l’incertain.

Le master en actuariat permet aux étudiants d’aborder les notions et techniques associées aux risques :

👉 évaluation, modélisation et gestions des risques ;
👉 prise en compte des dimensions financières, économiques, sociales ;
👉 utilisation des données pour construire et tarifer des produits d’assurance ;
👉 gestion des risques assurantiels ou financiers ;
👉 proposition de protections adaptées aux évolution sociales et sociétales (durée de vie, dépendance, etc.)…

L’actuariat est une discipline qui est réglementée au niveau national et international. En choisissant un master en actuariat, les étudiants développent et approfondissent leurs compétences en :

  • statistiques ;
  • changements liés à la transformation numérique (qui impacte l’univers de la finance et de l’assurance) ;
  • sciences des données (problématiques liées au big data, par exemple), etc.

L’entée en master en actuariat est assez sélective. Il vaut mieux avoir de très bonnes connaissances en mathématiques, économie et en droit.

Certains de ces masters se font en apprentissage, ce qui permet de découvrir le monde de l’entreprise et d’avoir de l’expérience de terrain.

D’autres masters en actuariat permettent de poursuivre les études en doctorat. Si tu hésites, pense à consulter notre article sur le choix du master en droit.

Avec ce master, tu pourras devenir actuaire, dans les structures suivantes :

  • sociétés d’assurance ;
  • banques ;
  • cabinet d’audit ;
  • compagnies d’assurance et de réassurance ;
  • mutuelles ;
  • caisses de prévoyance ;
  • organismes de contrôle ;
  • caisses de retraite et de prévoyance, etc.
carte du monde

#4 Master en droit international

Le droit international comprend toutes les lois qui régissent les relations entre les États mais aussi entre les personnes privées dans un contexte international. Chaque État signe et accepte que certaines lois, normes et traités internationaux s’appliquent sur son territoire.

Ce cadre légal international a alors une valeur supérieure au cadre légal national. Les États ne peuvent donc pas s’y soustraire. Le droit international est divisé en deux catégories : droit privé et droit public.

Les études en droit international t’apporteront toutes les compétences pour pouvoir :

 

  • approfondir et développer ta connaissance en droit international ;
  • réaliser des analyses juridiques en prenant en compte les enjeux économiques, politiques et sociaux ;
  • faire des recherches juridiques ;
  • évaluer des situations juridiques et synthétiser les informations pertinentes ;
  • proposer des solutions argumenter et prendre des décisions ;
  • développer ta maîtrise d’une langue étrangère, etc.

 

  • avocat en droit international (sous réserve de réussir les concours et examens requis) ;
  • magistrat en droit international ;
  • enseignant chercheur au seins d’organismes transnationaux ;
  • juriste, etc.

On retrouve des diplômés en droit international au seins de cabinets de lobbying, de grandes entreprises privées ou publiques, d’organisations internationales / européennes ou encore d’ONG.

Certaines universités et écoles proposent ce master avec une composante en droit européen. Les étudiants se spécialisent en droit international et en droit européen.

jeune femme avec des écouteurs dans les oreilles, elle est assise sur un banc avec son matériel : ordinateur, cahiers, notes

#5 Master du droit numérique

En choisissant un master en droit du numérique (ou droit des nouvelles technologies et société de l’information, le nom peut varier selon les écoles et universités), les étudiants auront des compétences pluridisciplinaires en droit.

Le droit du numérique est une discipline qui s’applique à fournir et appliquer un cadre légal et réglementaires aux données. Ce master permet de maîtriser les concepts et les enjeux juridiques de la société numérique.

C’est une spécialisation du droit qui conjugue les matières du droit privé et du droit public en lien avec le numérique. Internet et les outils numériques sont des domaines innovants qui perturbent le monde juridique. Comme les évolutions technologiques, la culture numérique et les innovations sont nombreuses et constantes, le droit qui s’y applique aussi.

En master en droit du numérique, tu développeras tes connaissances en :

👉 propriété intellectuelle ;
👉 cybercriminalité ;
👉 droit des contrats ;
👉 protection des personnes et de la vie privée ;
👉 dématérialisation des procédures de la commande publique ;
👉 respect des données personnelles ;
👉 gouvernance mondiale d’Internet ;
👉 droit des réseaux,
etc.

Le master en droit du numérique permet de qualifier et d’analyser juridiquement toutes ces innovations et évolutions technologiques numériques.

Grâce à ce master, tu pourras opter pour une carrière de :

  • juriste d’entreprise ;
  • juriste en commerce numérique ;
  • avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies ;
  • juriste en économie numérique ;
  • juriste en propriété intellectuelle numérique, etc.

#6 Master droit pénal et sciences criminelles

Le droit pénal est la spécialité du droit qui encadre les infractions et leurs sanctions. C’est la branche du droit qui permet de prévenir et réprimer, au moyen de peines ou mesures de sûreté les comportements qui sont contraires à l’ordre public.

Ce master est fait pour les étudiants qui sont attirés par les sciences criminelles et les sanctions associées.

Les sciences criminelles utilisent la science pour étudier le crime. Elles permettent de traiter le crime à travers le système pénal. Elles comprennent l’étude du crime et sa résolution, les méthodes d’enquête, la constitution de moyens de preuves, l’identification de facteurs de criminalité (pour le résorber ou l’éradiquer), etc. (source )

Avec un master en droit pénal, tu approfondiras tes connaissances en :

👉 droit pénal comparé ;
👉 droit pénal international ;
👉 droits de l’homme ;
👉 droit pénal approfondi

 

Ce master est assez sélectif et requiert plusieurs pré-requis de la part des étudiants : de bonnes compétences et connaissances en droit pénal et en criminologie

Les expériences professionnelles (stages, jobs étudiants, alternance, bénévolat, etc.) sont un plus. Enfin, la compréhension de l’anglais est un plus.

Après ce master, tu pourras choisir une carrière de :

  • médiateur pénal ;
  • juriste d’entreprise ;
  • juriste au sein d’association d’aide aux victimes ;
  • avocat spécialisé en droit pénal ;
  • conseiller juridique ;
  • magistrat, sous réserve de réussir le concours à l’ENM (école nationale des magistrats) ;
  • cadre de l’éducation surveillée, de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) ;
  • commissaire de police ;
  • procureur de justice ;
  • lieutenant de police …

Et voilà, ça te fait une petite liste de 6 masters que tu peux faire après une licence en droit. Pour compléter, sache que les spécialités en droit son très nombreuses : droit social, droit privé, droit public, droit de l’environnement littoral marin, droit des familles etc. Si tu veux avoir encore plus de choix, on te recommande de te rendre sur le site du gouvernement dédié aux master : www.trouvermonmaster.gouv.fr.

Quelques conseils pour choisir sa voie en droit

Lorsque tu t’inscriras sur Parcoursup, pense à choisir une licence en droit dans les universités et écoles qui te plaisent le plus. Tu peux les choisir selon plusieurs critères comme la localisation, les poursuites d’études en master ou leur renommée.

En ce qui concerne ta lettre de motivation pour une licence en droit, (sur Parcoursup, c’est le projet motivé), pense à mentionner :

👉 ton choix de spécialité en Terminale et en 1ère peut être assez généraliste, tu n’es pas obligé d’opter pour des matières scientifiques ;

👉 tes centres d’intérêts liés au droit ou au monde juridique : volontariat, stages ou petits jobs dans le domaine, lectures, recherches personnelles etc. ;

👉 les informations que tu as recueillies sur l’école, la licence en droit et les éventuelles infos des anciens élèves, etc ;

👉 tes qualités et compétences pour réussir dans cette formation (organisé, bonnes capacités de synthèse et d’analyse, aisance orale, etc.);
👉 ton objectif avec la licence en droit : le métier que tu voudrais exercer ou au moins la discipline ou la spécialité vers laquelle tu voudrais orienter ton projet professionnelle.

Si tu souhaites entrer dans une école privée qui propose une licence en droit, pense à mentionner les mêmes éléments. N’oublie pas de te relire et te faire relire si besoin.

 

Enfin, n’oublie pas que les doubles licence sont des cursus qui pourront t’avantager si tu souhaites avoir d’autres perspectives. Après une double licence en droit, tu pourras avoir l’accès à d’autres master, qui ne sont pas mentionnés dans cet article.

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser 😉

trois avocats dans un bureau. un homme est assis et les deux femmes sont debout à ses côtés

Comment devenir avocat ?

Devenir avocat c’est faire le choix d’études rigoureuses mais très enrichissantes. Les avocats ont un métier utile à tous qui permet de faire entendre sa voix et connaître ses droits. On te dit tout sur ce métier du droit dans l’article !

En savoir plus 👉