Top 10 des métiers du paramédical qui recrutent

Table des matières

Tu en as sûrement entendu parler, du manque de personnel de santé ? On parle souvent des médecins ou des infirmiers qui manquent, mais au sein du paramédical, il y a plusieurs métiers qui recrutent.

#1 Le métier d’infirmier

Être infirmier c’est travailler au contact direct et fréquent des patients. L’infirmier prodigue des soins quotidiens et administre des traitements selon les prescriptions d’un médecin. Les infirmiers doivent également surveiller les patients et les accompagner (soutenir) ainsi que leur familles et proches. En plus de travailler avec les médecins, les infirmiers collaborent également avec les aide-soignants.

Si tu deviens infirmier, au bout de plusieurs années d’expériences tu pourras faire évoluer ta carrière en devenant infirmier cadre (via un concours) ou te spécialiser en devenant infirmier anesthésiste.

Comment devenir infirmier ?

Pour devenir infirmier, il faut un diplôme d’état d’infirmier. Il s’obtient en 3 années d’études supérieures, comprenant des périodes de stage, au sein d’un IFSI (institut de formation en soins infirmiers).

Pour t’inscrire en IFSI, il te faudra faire un voeu multiple sur Parcoursup et tu seras évalué sur ton dossier candidat. Depuis la réforme de 2020 il n’y a plus de concours pour devenir infirmier.

Pourquoi le métier d’infirmier recrute autant ?

Le métier d’infirmier est l’un des métiers du paramédical qui recrutent le plus. Eh oui, comme la population française a tendance à vieillir de plus en plus, les besoins en soins infirmiers vont augmenter. Les personnes âgées requièrent beaucoup plus de soins que le reste de la population. En plus de ça, le développement du maintien à domicile requiert une plus importance assistance à domicile ou adaptée pour ces personnes.
En plus de ça, la moyenne d’âge des infirmiers s’élève à 45 ans (source).

graphique de l'âge moyen des infirmiers en 2006

Cela signifie qu’eux aussi, vont partir à la retraite et plus vite que prévu. Il faudra donc des infirmiers pour les personnes âgées et des infirmiers pour s’occuper (et remplacer) des anciens infirmiers, partis à la retraite.

En 2021 le nombre d’infirmiers actifs s’élève à 764 260 (source). Mais d’après le DREES, il faudrait que le nombre d’infirmier augmente de 53% pour d’ici 2040 (avec le maintien des politiques en vigueur actuellement) pour éviter de tomber en pénurie de ces professionnels de santé.

#2 Le métier d’aide-soignant

C’est quoi un aide-soignant ?

Le second métier de ce top est celui d’aide-soignant. Devenir aide-soignant c’est choisir d’exercer un métier au sein duquel tu assisteras et seconderas des infirmiers. L’aide-soignant accompagnent les patients dans leurs soins et leur apportent l’attention nécessaire au quotidien. Ils s’occupent aussi du confort physique, moral et de l’hygiène des patients et malades. Une des différences avec l’infirmier, c’est que l’aide-soignant ne peut pas prodiguer certains soins médicaux.

Comment devenir aide-soignant ?

Pour exercer le métier d’aide-soignant, il faut avoir le diplôme d’état d’aide-soignant. Ce diplôme est délivré après 12 à 18 mois de formation. La formation d’aide-soignant a lieu dans un IFAS (institut de formation d’aide-soignant). Certains de ces IFAS proposent aux étudiants d’effectuer leur cursus en alternance. Sinon, la plupart proposent des stages.

Pourquoi le métier d’aide-soignant recrute-t-il ?

Pour les mêmes raisons que le métier d’infirmier, il recrute de plus en plus. La seule différence étant que les aides-soignants n’ont pas la même moyenne d’âge que les infirmiers.

En plus de ces raisons, on compte aussi :

 

  • l’augmentation des pathologies chroniques ;
  • l’augmentation des des soins de longue durée (qui sont liés au fait qu’on vive plus longtemps qu’avant) ;
  • l’ouverture de postes en santé mentale ;
  • les connaissances actuelles et la recherche sur les pathologies de fin de vie comme Alzheimer.

#3 Le métier d’auxiliaire de puériculture

femmes qui travaillent avec des enfants en bas âge

L’auxiliaire de puériculture s’occupe des nouveaux-nés et des enfants en bas-âge (généralement jusqu’à 3 ans). C’est ce métier qui est en charge de prodiguer les soins de base, s’occuper de l’hygiène et de la surveillance de ces enfants.

Comment devenir auxiliaire de puériculture ?

Le métier est accessible après une année de formation, accessible dès 17 ans. À l’issue de la formation, tu obtiendras le diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture (DEAP).

Pourquoi le métier recrute ?

 

Ce métier recrute essentiellement car il y a une pénurie d’auxiliaires de puériculture. En raison du manque de ces professionnels de santé, certains établissements municipaux ont même dû fermer ! C’est un métier en tension. Il n’y a pas assez de diplômés pour le nombre de postes ouverts.

#4 Le métier de pédicure-podologue

pédicure-podologue qui s'occupe des pieds d'une patiente allongée

Le pédicure-podologue est le professionnel de santé dont la spécialisation concerne le pied. Il traite les affections qui touchent les pieds. Le pédicure-podologue prend également en compte les autres parties du corps et pathologies qui pourraient avoir un impact sur la santé des pieds.

Si tu veux faire une formation de pédicure-podologue, alors tu seras formé sur les deux pans du métiers :

  • la partie pédicure : c’est la partie du métier qui s’articule autour du soin. Tu traiteras les affections de la peau et des ongles du pied, par des soins. Ce métier a également une visée esthétique.
  • la partie podologie : ici, il s’agit de traiter les affections et maladies qui affectent les pieds. Tu seras aussi amené à fabriquer des orthèses plantaires (semelles orthopédiques par exemple).

Comment devenir pédicure-podologue ?

On devient pédicure-podologue après un cursus de trois ans après le bac. Ces trois années d’études délivrent le diplôme d’état de pédicure-podologue.

Pourquoi le métier recrute ?

Le métier de pédicure podologue recrute de plus en plus car la demande augmente ! Les patients sont de plus en plus nombreux à avoir besoin de consulter ces professionnels de santé. Il peut s’agir de personnes atteintes de perte de sensibilité due à leur travail, de lésions cutanées dues à l’âge… Ou encore des affections qui sont engendrées par d’autres pathologies, comme le diabète.

Entre 2015 et 2019 le nombre de podologues enregistrés à l’ONPP est passé de 12 824 à 14 318. source

ONPP : ordre national des pédicures-podologues

#5 Le métier d’ergothérapeute

L’ergothérapeute est le métier du paramédical qui fait le lien entre les activités quotidiennes des patients et leur santé. L’ergothérapeute collabore avec d’autres professionnels de santé comme les médecins ou les chirurgiens afin d’aider les patients à se réadapter à leur environnement. C’est le professionnel qui aide les patients à retrouver leur autonomie et leur indépendance au quotidien.

Comment devenir ergothérapeute ?

Pour devenir ergothérapeute, il faut obtenir le diplôme d’état d’ergothérapeute. Il s’obtient en trois années après le baccalauréat au sein d’un IFE (institut de formation en ergothérapie).

Pourquoi le métier recrute ?

Tout comme le métier de pédicure-podologue, celui d’ergothérapeute subit une demande qui augmente de plus en plus. Alors, même si c’est un métier dont les places sont rares, les recrutements se font de plus en plus nombreux.
D’ailleurs, entre 2009 et 2021 le nombre d’ergothérapeutes en France a presque été multiplié par deux ! [Source](https://anfe.fr/la-profession/#:~:text=Données démographiques,%2C dont 87%25 de femmes.)

#6 Le métier de masseur-kinésithérapeute

Le kiné ou masseur-kinésithérapeute est l’un des métiers de la rééducation. Les kinés traitent et soignent leurs patients à travers des massages, exercices de mouvements surveillés. Leur but est de permettre aux patients de retrouver leur autonomie et ressentir moins de douleurs.

Comment devenir masseur-kinésithérapeute ?

Pour devenir kiné, il faut réaliser une première année d’études supérieures en :

  • parcours spécifique accès santé (PASS) ;
  • licence avec option “accès santé en kinésithérapie” (LAS) ;
  • licence biologie et STAPS.

Une fois ta première année de licence ou de PASS validée, tu pourras entrer en IFMK (institut de formation en masso-kinésithérapie). Les études en IFMK durent 4 ans, à l’issue desquels tu obtiendras le diplôme d’état de masseur-kinésithérapeute.

Pourquoi le métier recrute ?

Le métier de masseur-kinésithérapeute augmente pour plusieurs raisons. Comme dans beaucoup de professions du paramédical, l’âge moyen des kiné est de 41,5 ans actuellement, ce qui veut dire qu’une grande partie de ces professionnels sont amenés à partir à la retraite. Ils ont environ 25 ans de carrière devant eux.

Parallèlement, les quotas et conditions d’accès à la formation de kinésithérapeute ont augmenté, ce qui fait qu’il y aura plus de jeunes diplômés en kinésithérapie. Cette augmentation des quotas s’explique par le fait que 60% des kinés exerçant en France, ont obtenu leur diplôme dans un autre pays (et cette part ne cesse d’augmenter, source). Pour que les étudiants en kinésithérapie obtiennent leur diplôme en France, les conditions d’accès ont été assouplies.

Pour un peu plus de perspectives, d’après la DREES, si les politiques actuelles et les comportements sont maintenus le nombre de kinés devrait
augmenter de 57% entre 2016 et 2040. (source)

DREES : direction de la recherche, des études, de l’évaluation des statistiques

#7 Le métier de diététicien

repas d'apparence équilibrée

Le métier de diététicien consiste à accompagner les patients (malades ou en bonne santé) à manger et consommer des repas plus sains. Le diététicien conseille les patients sur leur alimentation (achat, repas, menu) mais les soutient aussi dans leur rapport à l’alimentation. Il peut travailler avec un médecin nutritionniste ou sur prescription médicale.

Comment devenir diététicien ?

Pour devenir diététicien, tu pourras opter pour :

  • un BTS diététique, obtenu en 2 ans après le bac ;
  • un BUT génie biologique* spécialisation diététique, obtenu en 3 ans.

Certains étudiants ou professionnels en diététique se spécialisent ensuite en licence professionnelle. Ils optent par exemple pour une licence pro métiers de la santé : nutrition alimentation ou commercialisation des produits alimentaires.

BUT *: bachelor universitaire technologique

Pourquoi le métier recrute ?

Tu as certainement entendu ces pubs “manger, bouger” ou qu’il faut “manger 5 fruits et légumes par jour” ? Eh ben ça marche plutôt bien ! De plus en plus de personnes consultent des diététiciens pour rééquilibrer leur alimentation et leur rapport à la nutrition. Les diététiciens auront de plus en plus de travail, car les patients demandent à manger de manière plus saine. D’ailleurs, +49% de la population adulte est en surpoids. Il faut donc changer nos habitudes alimentaires mais aussi nos modes de vie (fast-food, sédentarisation, pratique sportive…).

Sans compter les personnes atteintes de la maladie coeliaque, celles qui ont des maladies qui nécessitent un régime alimentaire spécifique, etc. Pour te donner un peu plus de visibilité, entre 2016 et 2021, le nombre de diététiciens est passé de 10 796 à 15 558.

#8 Le métier d’orthophoniste

L’orthophoniste est un spécialiste du langage et de la parole. Il règle tous les troubles qui y sont liés. Pour accompagner les patients à mieux s’exprimer, l’orthophoniste propose la plupart du temps des activités ludiques et des traitements adaptés.

Comment devenir orthophoniste ?

Pour devenir orthophoniste il faut faire 5 ans d’études après le bac. Ces 5 années délivrent un certificat de capacité d’orthophoniste (CCO). C’est l’un des diplômes de niveau master du paramédical. C’est l’un des cursus les plus sélectifs à l’entrée et le concours est réputé pour être rigoureux.

Pourquoi le métier recrute ?

C’est un métier qui recrute de plus en plus en raison de l’âge moyen des orthophonistes. D’après la DREES “ les départs en retraite sont de plus en plus nombreux. En 2018, 2 094 orthophonistes ont entre 60 et 64 ans, 1977 orthophonistes ont 65 ans et plus, cela représente 4071 orthophonistes soit près de 15,6 % des effectifs.” (source)

Le métier d’orthophoniste reste un métier qui offre peu de places chaque année, mais avec un grand nombre de départs à la retraite en vue, il y aura plus de places pour les jeunes diplômés.

 

#9 Le métier d’ambulancier

ambulancier homme et femme debout avec leur matériel

Le métier d’ambulancier consiste à prendre en charge les patients dans son véhicule afin de les conduire à l’hôpital. Dans l’ambulance, il peut pratiquer des gestes de premier secours et des soins afin de protéger au maximum la personne.

Comment devenir ambulancier ?

Pour devenir ambulancier il faut obtenir le diplôme d’état d’ambulancier qui se prépare en 2 à 4 mois. La formation d’ambulancier est soumise à un concours composé d’une épreuve écrite et d’une épreuve oral.

Pourquoi le métier recrute ?

Le métier d’ambulancier est un métier en tension depuis quelques années. Et cela a été mis en avant par la crise sanitaire récente : il n’y a pas assez de personnel. Cela s’explique par plusieurs éléments comme les contraintes du métier (horaires, salaires) et les conditions d’accès (notamment la nécessité d’avoir le permis depuis au moins 3 ans).

C’est un métier de passionné et d’engagement envers l’autre qui demande une grande prise de risques (sur la route, en termes de maladies aussi). Il y a de moins en moins de personnes qui ont cette vocation, alors que le nombre de places est élevé et que les zones de pénurie de professionnels de santé sont nombreux.

#10 Le métier d’audioprothésiste

L’audioprothésiste est un spécialiste de l’appareillage auditif. Il intervient auprès de toutes les personnes qui rencontrent des troubles et difficultés d’audition. Très souvent l’audioprothésiste se base sur une prescription médicale et décide de la prothèse la plus adaptée.

Comment devenir audioprothésiste ?

Le concours d’accès à la formation est très sélectif. Ensuite, il faut compter trois ans d’études dont plusieurs semaines de stage pour obtenir le diplôme d’état d’audioprothésiste (DEA).

Pourquoi le métier recrute ?

 

Un peu comme le métier d’infirmier et d’aide-soignant, celui d’audioprothésiste subit une demande grandissante en raison du vieillissement de la population. Il l’a été répété au congrès des audioprothésiste de mars 2022 : la majorité des utilisateurs d’aides auditives ont plus de 75 ans. Comme la population vieillit, cette partie de la population risque de demander encore plus d’aides auditives. En parallèle on observe une augmentation de +72% des personnes équipées d’aides. (données issues de l’Assurance maladie).

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !