3 métiers du droit accessibles sur concours

À part les concours pour entrer dans la fonction publique, certains métiers du droit ne sont accessibles qu’après avoir passé un concours ou un examen.

Dans cet article, on te présente les métiers de magistrat, greffier et avocat. Les deux premiers sont des fonctionnaires, mais l’avocat lui exerce le plus souvent en libéral.

Si tu veux travailler dans le droit et que ces métiers t’intéressent, alors tu devras passer un concours.

#1 Le concours de l’ENM, pour devenir magistrat

jeune magistrate avec un maillet qui rédige un document, il a un maillet à proximité

Le métier de magistrat

Le magistrat est un expert du droit et des juridictions. La totalité des magistrats ont un statut constitutionnel et sont regroupés dans un corps. Leur rôle est d’assurer l’application de la loi dans les litiges qui leur sont soumis. Il y a deux catégories de magistrats :

  • le magistrat du siège : ce sont les juges. Ils font partie de la “magistrature assise” car ils rendent leurs jugements et décisions de justice dans la position assise.
  • le magistrat du parquet : ce sont les procureurs et leurs substituts. Eux constituent la “magistrature debout” car ils prennent la parole debout lors des audiences. Ils ne rendent pas de jugement mais représentent des sociétés lors des audiences.

Durant leur carrière les magistrats peuvent tout à fait changer de fonction, il n’est pas exclu que tu puisses exercer dans les deux catégories (ça tombe bien, si tu hésitais).

C’est l’une des raisons qui rend ce métier très enrichissant, tu pourrais travailler dans divers domaines où le droit s’applique :

  • économique ;
  • hospitalier ;
  • familial et protection de l’enfance ;
  • carcéral, etc.

Les magistrats occupent des postes de :

👉 juge des enfants ;
👉 juge d’instruction ;
👉 juge de l’application des peines ;
👉 juge des contentieux de la protection ;
👉 substitut du procureur.

Au cours de leur carrière, ils peuvent également occuper des fonctions de juge des libertés et de la détention ou encore être détachés dans des ministères, enseigner à l’École Nationale de la Magistrature, par exemple.

Les conditions d’accès au concours de magistrat

Pour accéder à la magistrature, il faut réussir le concours puis entrer en formation pendant 31 mois (à peu près 3 ans). Le concours de magistrat est accessible aux étudiants, aux agents publics et aux professionnels du secteur privé qui veulent devenir juges ou procureurs. Ce concours est en fait divisé en 3 concours, selon ta situation :

👉 le 1er concours est réservé aux candidats de moins de 31 ans, titulaires d’un diplôme de niveau bac +4 ou équivalent. Il s’agit d’un concours pour les personnes qui veulent continuer leurs études ;
👉 le 2e concours est conçu pour les agents publics qui ont exercé au moins 4 ans et ont moins de 48 ans et 5 mois. Il est fait pour se reconvertir ou faire évoluer sa carrière dans la fonction publique ;
👉 le 3e concours s’adresse aux personnes de 40 ans maximum, qui ont effectué 8 ans d’activité professionnelle dans le secteur privé ou plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou de fonctions juridictionnelles à titre non professionnel.

Si la plupart des concours (en général) du droit demandent une grande préparation, celui de magistrat voit sa sélectivité baisser. C’est plutôt une bonne nouvelle, si le métier de magistrat t’intéresse.

graphique de l'évolution de la sélectivité du concours de l'ENM

Source

Les épreuves du concours de magistrat

Fais dérouler chaque type de concours pour découvrir les épreuves associées.

  • 4 épreuves écrites d’admissibilité, dont :
    • une composition sur la connaissance et la compréhension du monde contemporain (sur une question posée aujourd’hui à la société française dans ses dimensions judiciaires, juridiques, sociales, politiques, historiques, économiques, philosophiques et culturelles) 5h ;
    • une composition sur un sujet au hasard sur le droit civil et la procédure civile ou le droit pénal et la procédure pénale – 5h ;
    • un cas pratique sur le droit civil et la procédure civile ou le droit pénal et la procédure pénale (portant sur le sujet non retenu par le jury) – 5h ;
    • une note de synthèse, à réaliser sur la base de documents traitant de problématiques judiciaires, juridiques ou administratives 5h ;
    • une épreuve composée de deux questions sur le droit public, 3h.
  • une épreuve orale d’admission, dont :
    • une épreuve d’anglais de 30minutes ;
    • une épreuve de 25 min sur un sujet de ton choix parmi : le droit de l’Union Européenne ou le droit international privé ou le droit administratif ;
    • une épreuve de 25min sur un sujet de ton choix parmi : le droit social ou le droit des affaires ;
    • une mise en situation et entretien avec le jury.
  • 4 épreuves d’admissibilité, dont :
    • une composition sur la connaissance et la compréhension du monde contemporain 5h ;
    • un cas pratique sur le droit civil et la procédure civile, 3h ;
    • un cas pratique sur le droit pénal et la procédure pénale, 3h ;
    • une note de synthèse, 5h.
  • 1 épreuve orale d’admission :
    • un oral de 25min sur le droit public ;
    • un oral de 25min sur le droit social ou le droit des affaires ;
    • une mise en situation avec le jury.

Si tu parles une seconde langue étrangère parmi : allemand, espagnol, italien ou arabe littéral, tu pourras être évalué dessus pour obtenir des points supplémentaires.

Une fois le concours obtenu, tu pourras intégrer une formation professionnelle rémunérée, composée à 70% de stages. Pendant cette formation, tu seras auditeur de justice. (Source)

#2 Le concours des greffiers

jeune homme à son bureau qui rédige à la main

Le métier de greffier

Le greffier est un professionnel du droit travaillant dans la fonction publique. C’est un spécialiste de la procédure judiciaire et le garant de l’authenticité des actes. Au quotidien, le greffier travaille avec des magistrats et a différentes missions :

👉 enregistrement des affaires ;
👉 communication des dates d’audience et de clôture aux parties ;
👉 préparation des dossiers pour les magistrats ;
👉 prise de notes lors du déroulement de débats ;
👉 rédaction de procès-verbaux ;
👉 rédaction et mise en forme des décisions.

Sans la présence d’un greffier, un acte accompli peut être considéré comme nul : il s’agirait d’un vice de forme. Son rôle est donc essentiel lors des décisions de justice. Le greffier peut aussi être un intermédiaire entre avocats, public et magistrats : il peut expliquer les procédures aux clients par exemple.

Les épreuves du concours de greffier

Les épreuves du concours de greffier sont composées de plusieurs épreuves écrites d’admissibilité :

✏️ une note de synthèse à réaliser à partir d’un dossier documentaire (25 documents maximum) ;
✏️ deux séries de questions :

  • deux questions qui portent sur l’organisation administrative et judiciaire française ;
  • deux questions à choisir par le candidat sur les thématiques suivantes : la procédure pénale et la procédure civile et prud’homale.
    Soit le candidat choisit une question par thématique, soit les deux questions portent sur une seule des thématiques.

Si tu réussis ces épreuves, tu devras passer un oral d’admission qui consiste en un entretien avec le jury. Il évaluera tes qualités personnelles, ton potentiel et ton comportement dans une mise en situation.

Le concours de greffier est sélectif, pour réussir il faut avoir de très bonnes notes aux épreuves écrites et orales.

Les conditions d’accès au concours de greffier

Pour devenir greffier, il faut passer par un concours de la fonction publique. Selon ta situation, tu pourras candidater au :

  • concours externe : il est destiné aux personnes qui ne travaillent pas dans la fonction publique et ont un diplôme de niveau bac +2 minimum.
  • concours interne : il est destiné aux fonctionnaires et agents publiques (militaires, infirmiers, attachés territoriaux, etc.)
  • 3ème concours : ce concours est destiné aux personnes qui ont réalisé 4 années d’activité professionnelle (ou plusieurs mandats) dans le domaine juridique, d’un niveau comparable à l’activité des greffiers des services judiciaires.

Si tu es en terminale ou que tu as commencé tes études supérieures, en licence de droit par exemple, tu devras sûrement opter pour le concours externe. Pour être admissible au concours tu devras être titulaire d’un diplôme de niveau bac +2 ou équivalent, de préférence en droit.

À l’issue du concours, si tu es admis, tu iras en formation rémunérée pendant 12 à 18 mois à l’école nationale des greffes de Dijon. Les greffiers sont des fonctionnaires de catégorie B.

Bon à savoir : avant de passer le concours de greffier, tu pourras effectuer une classe préparatoire intégrée. Elle est accessible sur dossier et entretien. La plupart du temps, les admis de cette prépa sont des étudiants d’origine modeste. En bonus, leurs frais d’études sont pris en charge.

Pour en savoir + sur le statut et le concours des greffiers, n’hésite pas à consulter le site legifrance.gouv.fr.

#3 L’examen pour entrer en école d’avocat

jeune femme avocate dans son bureau qui consulte des documents imprimés

Le métier d’avocat, ça consiste en quoi ?

L’avocat est le professionnel du droit qui a pour missions principales de conseiller, représenter et défendre ses clients. Il peut s’agir de personnes physiques ou morales, qui veulent faire valoir leurs droits. L’avocat prend en charge des affaires civiles ou pénales.

Au vu des évolutions de notre monde, le métier d’avocat et le droit changent aussi. Du coup, on observe de plus en plus de spécialités chez les avocats.
Même si les avocats de proximité sont les plus nombreux, les entreprises font de plus en plus appel à ces professionnels du droit.

Il s’agit notamment d’entreprises qui n’ont pas de service juridique, celles dont le ou les juristes n’ont pas les compétences nécessaires ou celles qui ont assez de moyens pour employé tout un service juridique.

Selon leur appétence, les avocats peuvent occuper des fonctions de conseil ou de défense. Dans les deux cas, ils rencontrent leurs clients et constituent un dossier avec des comptes rendus, des témoignages ou encore des expertises… 
S’il doit plaider, l’avocat prépare son argumentation de manière minutieuse pour être le plus pertinent possible et convaincre juges (et jurés, s’il y en a).

Pour exercer, l’avocat prête serment et s’inscrit à un barreau. Mais pour s’inscrire à un barreau, il faut passer un examen d’entrée (ou concours) puis obtenir le CAPA (certificat d’aptitude à la profession d’avocat).

L’examen du barreau, ou le concours du CRFPA

Une fois que tu seras en quatrième année d’études supérieures (niveau bac+4 ou master 1 en droit), tu pourras candidater au CRFPA (centre régional de formation professionnelle des avocats).*

Mais pour entrer au CRFPA, il faut passer un examen d’entrée ! C’est le fameux examen du barreau (le barreau c’est l’ordre professionnel des avocats, chaque avocat doit appartenir à un barreau.).

Pour devenir avocat, il est obligatoire de passer par le CFRPA, cet examen est donc déterminant dans ta carrière si c’est le métier du droit que tu vises. Pour accéder à l’examen du CRFPA, il faut t’y inscrire un an (ou presque) à l’avance : ce qui veut dire que tu auras du temps pour te préparer à l’examen.

Cet examen, n’est pas vraiment un concours (même si on le nomme comme tel) : le nombre de places n’est pas limité.
En revanche, il est très sélectif et il faut avoir une moyenne de 10/20 à l’ensemble des épreuves écrites pour être admissible. Chaque année, les taux de réussite se situent en dessous d’un tiers de la totalité des inscrits.

*: même si tu peux candidater dès la 4ème année d’études supérieures, certains étudiants attendent la 5ème année (master 2) pour s’inscrire. Ça leur permet d’avoir plus de connaissances en droit avant de passer l’examen.

Les épreuves de l’examen du barreau

L’examen du CRFPA sont composées d’épreuves écrites d’admissibilité et d’épreuves orales d’admission. Les épreuves écrites sont composées de :

  • une note de synthèse, 5h ;
  • une épreuve en droit des obligations, 3h ;
  • une épreuve de spécialité* : résolution de cas pratique(s) ou plusieurs consultations, 3h ;
  • une épreuve de procédure (un ou plusieurs cas pratiques ou une ou plusieurs consultations), 2h.

Si tu obtiens la moyenne à toutes les épreuves d’admissibilité, tu pourras te présenter à l’épreuve orale. Elle est composée de :

  • un exposé de 15 minutes puis entretien avec le jury, sur un sujet relatif à la protection des libertés et des droits fondamentaux ;
  • une épreuve en langue anglaise.

Pour obtenir ton examen du barreau, il faut obtenir 10/20 de moyenne (au moins), à l’ensemble des épreuves d’admissibilité et d’admission.

  • Tu devras choisir tes spécialités au moment où tu vas t’inscrire au CRFPA. Tu auras le choix entre :

👉 le droit civil ;
👉 le droit des affaires ;
👉 le droit social ;
👉 le droit pénal ;
👉 le droit administratif ;
👉 le droit international et européen.

Si tu souhaites te préparer au concours, sache qu’au sein des universités, un IEJ (institut d’études judiciaires) peut dispenser des enseignements de préparation à l’examen du CRFPA. Tu pourras donc t’y inscrire afin d’être préparé au mieux à l’examen.

Sinon, il existe des écoles privées qui proposent des classes préparatoires à l’examen. N’hésite pas à te renseigner auprès d’elle sur les modalités d’enseignement, les dates de formation et le financement.

Une fois que tu auras obtenu ton examen du barreau, tu iras en formation de 18 mois pour préparer ton CAPA : certificat d’aptitude à la profession d’avocat. Ensuite, tu pourras prêter serment, rejoindre un barreau et exercer le droit.

Tu en sais maintenant beaucoup plus sur les concours et examens qui existent pour travailler dans le droit. Si tu veux devenir greffier, avocat ou encore magistrat, tu n’y échapperas pas.

 

Si les autres métiers du droit ne sont pas soumis à des concours ou examens, ils n’en sont pas moins sélectifs et/ou rigoureux. Pense à te renseigner sur les conditions d’accès et les modalités de validation des années d’études.

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser 😉

trois avocats dans un bureau. un homme est assis et les deux femmes sont debout à ses côtés

Comment devenir avocat ?

Devenir avocat c’est faire le choix d’études rigoureuses mais très enrichissantes. Les avocats ont un métier utile à tous qui permet de faire entendre sa voix et connaître ses droits. On te dit tout sur ce métier du droit dans l’article !

En savoir plus 👉