5 conseils pour trouver le métier de ses rêves

Le métier de mes rêves et moi : ça fait deux !

Est-ce que toi aussi on t’a déjà demandé si tu as trouvé le métier de tes rêves? mais toi… tu ne rêves pas de boulot, en fait.

Souvent, on te demande (et peut-être que tu te le demandes aussi) ce que tu veux faire de ta vie ? Tu as pu entendre “alors, qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?” ou “tu te rappelles quand tu étais petit, tu voulais devenir…”. Il y a de grandes chances qu’on te repose encore ce type de question.

Pour t’y préparer on te propose de réfléchir à 5 pistes pour trouver au moins un métier, ou le métier de tes rêves, qui sait !

👍 Conseil n°1 : Bonjour la curiosité et les échanges

Tu t’en doutes certainement, mais pour trouver le métier qui te correspondra le mieux, il va te falloir t’armer de curiosité, pour :

  • échanger avec les personnes que tu ne connais pas encore ;
  • faire des recherches sur internet ;
  • te rendre à des évènements ou journées portes ouvertes, etc.

deux élèves qui écrivent sur un tableau transparent

Déjà parce que c’est une super qualité quand on ne sait pas trop ce qui nous attend ou ce qu’on va (veut) faire. En développant ta curiosité tu vas pouvoir découvrir, explorerte renseigner sur des métiers, des domaines, des secteurs, entreprises, etc. mais c’est aussi l’occasion d’apprendre à te connaître toice que tu veux et ce que tu ne veux pas.

D’ailleurs, on est plein à avoir commencé par savoir ce qu’on ne veut pas, et trouver l’inverse : ce qu’on veut.

Ta curiosité pourra aussi être un super moyen pour devenir autodidacte et un peu plus débrouillard : tu auras de bonnes et de moins bonnes surprises, et ce sera l’occasion de rebondir et de trouver des solutions ou des voies que tu n’avais pas encore explorées.

👋 Bye-bye la zone de confort (ou pas) !

On en parle beaucoup de celle-là, et à toutes les sauces, parfois ça devient fatigant. Mais c’est très important de la prendre en compte, et de t’en servir de temps à autre, oui oui 😉.

Bon, avant tout, (re)définissons la zone de confort :

C’est un état psychologique qui est composé de tes habitudes, tes connaissances et tout ce que tu maîtrises, en fait c’est la zone où tu es à l’aise et en général t’y sens bien. 😎 

Ce qu’on oublie souvent de dire quand on te demande de sortir de ta zone de confort, c’est que tu n’en sors pas vraiment : tu l’étends. 

En fait, c’est comme si tu étais dans ta maison (ou ton manoir de luxe), et que tu ajoutais des pièces ou des étages autour de toi, avec ce que tu apprends, ce que tu découvres, ce qui te plaît. C’est ta construction à toi.

jeunes qui discutent dans un salon et rigolent. il y a deux filles et deux garçons

Dans tes recherches de métier, c’est très intéressant d’étendre cette zone de confort. Tu vas te permettre de compter sur les gens que tu ne connais pas. C’est l’occasion rêvée pour leur poser des questions, leur demander de l’aide ou des avis, et collecter pas mal d’infos.

Ces gens, c’est toi qui va les choisir, par exemple parmi ton école, ta famille plus ou moins proche, des professionnels lors de salons ou journées portes ouvertes, etc.

Tu peux leur demander :

Eh oui, grâce à eux tu vas pouvoir découvrir de nouveaux domaines et métiers et même, élargir ton champ de connaissances.

Attention : le but n’est pas de reproduire ce qu’ils font, mais plutôt de t’en servir pour trouver des idées, des pistes. 

🏫 Conseil n°3 : Bienvenue aux salons de l’orientation et aux journées portes ouvertes

Tu t’en doutais certainement, mais c’est l’un des meilleurs moyens d’avoir des infos sur les métiers, les entreprises, les formations. Les professionnels (et parfois les étudiants) qui sont présents sont les mieux placés pour te conseiller et te raconter ce qu’ils font et apprennent vraiment. Ces évènements sont des incontournables de l’orientation mais tu peux aussi utiliser les fiches écoles pour être rappelé par les écoles de ton choix, et leur poser tes questions en dehors de ces évènements.

Comme on sait que ça peut être parfois compliqué, on a une liste de questions qui pourront t’aider.

✍️ Conseil n°4 : Et si tu faisais le bilan de tes compétences et appétences ?

Oui, parce qu’après tout, il s’agit de toi ! Tu peux donc prendre du temps pour te questionner. Ça peut être une après-midi ou une période beaucoup plus longue, pendant laquelle tu vas te questionner et noter au fur et à mesure tes idées.
Pour ça tu peux te questionner sur les 2 axes suivants (et ajouter les tiens).

Ce n’est pas toujours facile, et tu peux avoir l’impression de te la raconter : ce n’est pas grave ! Ces idées elles sont uniquement pour toi. Alors profites-en et balance toi les plus belles fleurs. 😏

Pour être sur la même longueur d’onde sache qu’une qualité c’est une caractéristique de nature, bonne ou mauvaise (mais ici on va parler des “bonnes”), d’une chose ou d’une personne. (source)

Pourquoi ne parler que des bonnes qualités ? Déjà, une mauvaise qualité est un défaut, mais comme le disait Einstein : tout est relatif. Et ça c’est une bonne nouvelle pour toi ! 

Ça veut dire qu’en fonction du contexte ou de la personne à laquelle on s’adresse, une qualité peut se transformer en défaut, et inversement. Note-le pour tes entretiens de recrutement avec les ressources humaines, par exemple.

Alors pour cette partie : note tout ce qui te passe par la tête. Note aussi ce qu’on a pu te reprocher, par ex : “tu es trop curieux” ou “sois un peu plus discret”. 

Les “trop curieux” pourront travailler dans des domaines où ils vont pouvoir poser un max de questions, ou alors investiguer, des métiers où il faut réfléchir ou collecter des informations. 

Les excentriques ou les volubiles pourront travailler dans des domaines où leur créativité, leur envie de partager et de parler fort seront acceptés et valorisés !

D’ailleurs, les qualités que tu ne soupçonnais pas au collège ou au lycée pourront t’aider durant ta vie étudiante. En plus de ça, si jamais tu fais des stages ou des années d’alternance, tu pourras développer d’autres compétences et qualités. Elles te permettront de vérifier que le métier est fait pour toi.

  • Tes hobbies, tes activités extrascolaires 

Ce sont ces activités qui permettent parfois de trouver des qualités ou des compétences. Eh oui, tu n’apprends pas que pendant les cours de géo, de maths, etc. Tu (et tout le monde) apprends constamment et partout. Prenons l’exemple de la photographie (oui, oui même les selfies) :

  • Pour prendre les plus belles photos, il faut un appareil de qualité. Ça demande de se renseigner, de collecter des informations, de comparer et choisir. C’est de la prise de décision. 
  • Pour prendre de belles photos, il faut généralement un beau cadre : un fond blanc, une table propre si c’est de la nourriture, un maquillage au top, etc. Ça fait partie des capacités d’organisation.
  • Enfin, pour améliorer ses photos, c’est bien de s’y connaître en logiciel de montage, de retouche, ou connaître les plateformes sur lesquelles les diffuser, comment et quand les diffuser. Là, on peut parler de connaissances techniques, de veille ou même de stratégie !

🤔 Conseil n°5 : Imaginer ton métier de rêve... et vérifie qu’il existe

Peut-être que tu n’as pas (encore) de métier de rêve, ou que tu ne rêves pas de métier la nuit, mais tu peux toujours l’imaginer le jour ! 

D’ailleurs, on vit dans un monde qui a tellement changé, qu’un grand nombre de métiers n’ont pas encore été inventés ! C’est de plus en plus vrai avec les évolutions technologiques et numériques : beaucoup de secteurs sont impactés par leur présence grandissante.

Pose-toi cinq minutes, ferme les yeux, prend une grande inspiration et imagine : quel type de personne souhaites-tu devenir, que veux-tu faire ?
Quelqu’un qui aide les autres à réaliser leurs projets ? Business(wo)man ? Améliorer les conditions de vie des autres tout en restant chez toi ? Travailler dans un domaine où tu es ton propre chef ?

Qu’est ce qui compte pour toi ? Qu’est ce que tu peux faire pendant des heures en oubliant le temps qui passe ? As-tu déjà ressenti un besoin en te disant “c’est dommage que ça, ça n’existe pas”?

Tu peux organiser tes envies selon les critères suivants (+ les tiens) :
👉 les déplacements réguliers ;
👉 le travail en équipe ou en autonomie ;
👉 le travail avec des outils numériques (PC, tablette, tél, logiciels etc.) ;
👉 le salaire ;
👉 le lieu de travail : quelle partie du globe t’attire ?

En explorant toutes ces pistes, tu vas trouver des métiers ou des secteurs d’activité. N’oublie pas : tu peux aussi en parler autour de toi, pour avoir toujours plus d’idées.

Aucune idée sur ton orientation ?

Tu souhaites gagner du temps dans ta recherche du graal ? Trouve la formation et la (grande) école de tes rêves grâce à Indy, notre expert de l’orientation.

Je cherche ma future école !

Plus une seconde à perdre ! Effectue ta recherche ou filtre par intérêt, ville… pour trouver, parmi toutes les écoles, TA future école !

Ces articles peuvent aussi t’intéresser 😉